Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un Épisode Raté ?

15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 09:17
Non ! il ne s'agit pas d'un nouveau marquoir ... bien que si j'avais l'imagination et le talent de certaines, je pourrais lui en consacrer un , ainsi qu'à sa fille ...

Il s'agit d'une de mes arrières grands-mère, mère de ma Mémé paternelle.
Je vous ai montré quelques uns des trésors qu'elle a laissé, mais ce n'est pas tout.

Dans ma famille, il-y-a une tradition : celle des " boites de jeune fille".

Jeanne-Adélaïde en avait une, elle en a offert une sa fille, qui elle-même m'en a offert une puisqu'en quelques sortes , n'ayant eu qu'un garçon, elle me transmettait ainsi le flambeau.

Ces boites sont transmises de mère en fille, c'est ainsi que j'ai hérité des boites de mes grands-mères et que ma fille en héritera - augmentée de la mienne- le moment venu ...

Dans ces boites, rien de précieux en termes financiers, non ! juste de petits morceaux de vie , de joie, de douleurs aussi trop souvent ...
.
Tout d'abord, laissez moi vous présenter Jeanne ...
 Elle est née le 10 mars 1873 à Paris et est décédée le 5 août 1935 au Pré -Saint Gervais  ...
Son père s'appelait Auguste Charles Alfred COCUEL et sa mère, Emilie Sophie LUINAUD.
Son père était graveur sur métaux et sa mère brunisseuse sur métaux.
Elle deviendra couturière ...

Et aujourd'hui , j'entrouve SA boite pour vous ... et pour moi aussi ....

 


Une chromo au milieu, et à chaque coins : Souvenir ,1890 , Jeanne   Cocuel :

Puis au dessus, se présentent à nous toute une série de feuilles de riz peintes, rapportées par mon arrière grand-père de la guerre qu'il a faite au Tonkin :


Admirez les couleurs toujours vives malgrè plus du siècle et demi  de passé depuis leur acquisition :

Certaines ont étés mises sous verre,


 

Quant à moi, je n'ose les faire encadrer, craignant le "sacrilège" ...

Viennent ensuite 3 feuilles de théier, toujours peintes avec la plus grande minutie :

J'ai connu ces feuilles encadrés dans un cadre dragonnier ... qui hélas a été détruit il-y-a quelques années ...

Puis, viennent le livret de mariage de mes arrières grands-parents contenant l'avis de décès de Pierre , mon arrière grand-père :

Soulevont encore :

"Souvenir de famille" écrit de la main de Jeanne ... mais que contient cette enveloppe ?

Une des dernières lettres de son mari, hospitalisé tout juste après la guerre pour une tuberculose ... dont il mourra quelques mois plus tard :

Une note de frais éffectués en août 1933 , avec le prix d'un oiseau et d'une cage car elle aimait beaucoup les animaux :

Et puis, une lettre sèche :

Je vous en livre le contenu :
"Administration générale de l'assistance publique à Paris
Hôpital HEROLD
Paris le 21 mai 1901

M

J'ai le regret de vous informer que l'enfant COCUEL Auguste est décédé à 6 heures 30 du matin le 21 mai 1901.
Je vous prie de faire connaitre de suite vos intentions relativement à la sépulture du corps qui doit être enlevé le lendemain du décès, et d'apporter en même temps, si c'est possible, les pièces nécessaires ( livrets de famille, acte ou bulletin de naissance ou de mariage) pour rédiger régulièrement l'acte de décès.
Recevez m... , mes salutations
pour le directeur de l'établissement "

On ne peut vraiment pas faire plus chaleureux , ne trouvez vous pas ?
Et oui ! Jeanne-Adélaïde fut longtemps ce qu'il convenait d'appeler une "fille-mère" ne se mariant avec Pierre qu'en 1910 bien après la naissance de ma Mémé et de leurs autres enfants ...


Continuons la visite ...
Nous y trouvons les actes de naisances de Jeanne et de Pierre ainsi que leur certificat de mariage, béni en l'église saint-Jean-Baptiste de Belleville à Paris :

Nous arrivons au fond ...

La photo du jeune Auguste, très très aimé de sa mère, montée en épingle à cravatte :

Une vieille enveloppe contenant un edelweiss :

Son chapelet ( et dire qu'ils étaient censés être anarchistes ! ...)

Les restant de porte-cigarettes :

Un billet jamais échangés, une vieille pièce ainsi qu'un timbre fiscal :

3 perles d'ambre sans doute échappées d'un collier d'enfant comme cela se faisait, et un gland :

Les vestiges de la plus grande bétise que j'ai commise ( vous en parlerais-je un jour ? )

La photo " composée" de Jeanne et de Pierre au seuil de la vieillesse ( vous observerez l'épingle à cravate de Pierre ...:

Et, le plus touchant pour moi : une vieille boite de suppositoires provenant de la pharmacie de la place des fêtes :

Mais qu'y-a-t-il à l'intérieur ?
D'abord, une autre photo d'Auguste :
 
Puis un premier petit paquet avec une inscription : Pierre Titi, 25 mois et contenant une mêche de cheveux de mon papa ( son petit-fils adoré) ainsi que la première dent qu'il a perdu, montée sur une épingle :


Un second petit paquet , avec une autre inscription : Pierre , 17 mois, paquet contenant une mêche de cheveux d'un de ses fils :

Encore un petit paquet ! Jeannette, 2 ans passés, contenant une mêche de cheveux appartenant à ma Mémé Chérie :

Encore un autre ! celui-ci est un " Souvenir de mon Cher Fernand, 15 juillet 1920". Ce paquet, émouvant, contient une petite mêche de cheveux ou de moustache de mon arrière grand-père le jour de sa mort, ainsi que le ruban des guerres coloniales :

Une précision s'impose. Mon arrière grand-père se prénommait Pierre, mais, quand il quitta ses parents pour aller au Tonkin, il prit le prénom de Fernand, qui lui resta, si bien que son faire-part de décès est libellé au du prénom Pierre-Fernand.
Pourquoi Fernand ? je crois que je n'en saurais jamais rien !

Retour à la boite de suppositoires ...
Un nouveau petit paquet : Frédo, 23 mois, décédé, contenant une mêche de cheveux de l'un de ses fils aussi décédé ... :

Enfin, un dernier petit paquet : Alfred, 29 mois, contenant la mêche de cheveux de son plus jeune fils, mon oncle Alfred que j'adorais :

La visite est terminée et j'espère qu'elle vous aura plu autant qu'à moi qui ressens la même émotion à chaque fois que j'en explore le contenu .... cela me les rend plus "vivants", je sais d'où je viens, je les remercie : sans eux je ne serais pas là ...

Pour terminer, deux photos.
La première, Jeanne-Adélaïde escortée de ses 4 enfants - tiens ! curieusement je n'ai trouvé aucun souvenir enveloppé de Georges son fils ainé - ... ma mémé Chérie fut sa seule fille :

Et la photo de Jeanne et de Pierre :

Peut-être à bientôt pour une nouvelle visite, si cela vous convient, bien sur !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie 19/04/2008 19:12

ouaille! que cest émouvant.......

Mercédès 18/04/2008 21:40

Merci pour cette jolie promenade, et tout ses souvenirs.Biz

véro 18/04/2008 18:18

On devrait toutes commencer à faire ça pour nos futurs petits, petits petits enfants, ils seraient heureux comme toi de retrouver tous ces trésors très émouvants ,on devrait vraiment !!! moi j'ai déjà commencé avec la mèche de cheveux de mes enfants , et leurs petites dents de lait aussi j'aurais aimer hériter de tout ceci moi aussi  comme toi !!!amitié véro

carole 17/04/2008 21:37

quelle chance d'avoir une famille comme la votre. Cela me rend encore plus triste de n'avoir pas connu mes grand-parents paternel et d'avoir été rejetée par mes grand-parents maternel car il n'acceptent pas mon père. Je trouve que cela est du gachis mais l'idée de la boite est super et je me demande si je ne vais pas faire pareil pour mon fils si vous êtes d'accord bien sûr! zfl

agnès 17/04/2008 21:20

Merci de nous faire vivre ce moment avec pour seul regret de ne pas avoir eu dans la famille des boîtes de ce genre.Quel heureux moment de nostalgie et de bien -être.Merci encoreAgnès

Quoi De Neuf ?

Archives